Accueil > L’association > Revue de Presse > De la citadelle au terrorisme

De la citadelle au terrorisme

CONGRES. — Une cinquantaine d’associations ont participé au congrès de la Fédération historique du Sud-Ouest. Thème, 2 000 ans de politique de défense

Michèle Méreau
(Article paru dans Sud-Ouest le 13.06.2005)

La Fédération historique du Sud-Ouest a tenu son congrès annuel samedi et dimanche, à Blaye dans les locaux du lycée Jaufré-Rudel. Outre sa traditionnelle assemblée générale, cette fédération présidée par le professeur Pierre Guillaume, a organisé en collaboration avec la Société des amis du Vieux Blaye (SAVB), un colloque dont le thème était : « les sociétés militaires en Aquitaine de l’Antiquité à nos jours. » La SAVB ne pouvait qu’être partie prenante, elle qui se penche depuis 1938 sur l’histoire de la citadelle construite par Vauban et qui, du XVIIe siècle jusqu’à la fin de la guerre 1939-1945 est restée un édifice militaire.
Pour ce colloque, une cinquantaine d’associations étaient présentes ainsi qu’un public blayais, certes restreint, mais passionné d’histoire locale. Une trentaine de conférences ont été écoutées par une centaine de personnes réparties en ateliers de travail qui ont abordé des questions aussi diverses que les « citadelles et forteresses en Aquitaine », les « sociétés militaires en temps de paix », « les prolongements coloniaux, », « la gendarmerie ».
Parmi les conférenciers, des historiens locaux comme Jacques Barthou, Didier Coquillas, André Lignereux... Certaines conférences étaient plutôt l’affaire de spécialistes, d’autres plus ouvertes à un large public, notamment local comme celle consacrée à des auteurs blayais : le docteur Gélineau, André Lafon, Roger Toziny, André Lamandé. « Au minimum, les Blayais les connaissent à travers les rues qui portent leurs noms », note Olivier Caro, président de la SAVB.
La conférence inaugurale, par le général M. Foudriat, a donné le ton du colloque. Le général a indiqué que la défense est l’affaire de tous. « Depuis l’Antiquité, les choses ont changé dans le sens ou les armes évoluent sans cesse. Mais Thuycidide disait déjà que la défense d’une cité ne dépend pas de la hauteur de ses murs mais de la volonté de ses habitants. »
Ainsi, le général Foudriat précise : « Contrairement à une idée reçue, la Défense aujourd’hui ne concerne pas seulement les militaires. La menace est multiforme et le terrorisme n’a pas de frontière. C’est à chacun d’agir comme il le peut au sein de la société civile, d’être sensibilisé au problème car la Défense est sur d’autres terrains, elle est par exemple économique. »

Une belle exposition. Pendant les deux jours, les congressistes et le public blayais étaient invités à visiter une exposition intitulée : « Affiches, casques, insignes 1914-1945 ». Conçue et réalisée par Jean Dagnas, vice-président de la SAVB, à partir d’une grande partie d’objets personnels (dont son propre calot de la guerre 1939-1945), d’une collection qu’il a minutieusement composée et de quelques éléments appartenant à la SAVB, cette exposition était claire et vivante. Ainsi, il présentait les médailles (croix de guerre et médaille militaire), le livret militaire d’Etienne Videau qui fut concierge dans ce lycée entre les années 30 et 50.
Une petite cérémonie officielle s’est déroulée dans le lycée. Devant la plaque rappelant les anciens élèves de Jaufré-Rudel morts aux combats des différentes guerres, le proviseur et les militaires ont déposé une gerbe. Trois porte-drapeaux de l’UNC et le colonel Joly étaient également présents pour cet hommage.




Version imprimable de cet article Version imprimable

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette